Présentation

  • : Madou2Enterprise
  • Madou2Enterprise
  • : Économie
  • : Madou2Enterprise est une entreprise qui s’articule autour des achats, ventes développement de business et marketing. Notre activité s’articule autour de quatre principaux axes : Achat et vente de véhicules d’occasion de toute categorie. Vente de pneumatique. Exportation de vehicule vers L'Afrique de l'Ouest. Counsultant en developpement de business et marketing. Entoure de reseau de grandes societes reconnues internationalement, permet Madou2Enterprise de delivrer de bon services.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Aliko Dangote, le Noir le plus riche du monde

A 51 ans, célibataire sans enfant, se cachant des ors, Aliko Dangote est le Noir le plus riche au monde. Il veut pourtant aller plus loin encore.


Aliko Dangote : « Concernant Oprah Winfrey, je pense que, par la grâce de Dieu, je suis bien, bien plus riche qu'elle. »

 

« J’ai commencé à réfléchir en me disant “Comment se fait-il qu’il y ait un tel développement de l’industrie au Brésil et pas au Nigeria ?“ A mon retour, j’ai décidé de me lancer dans l’industrie. »

Quel est le montant de sa fortune ? 3,3 milliards de dollars, comme le prétend le rigoureux magazine Forbes qui établit chaque année l’annuaire des hommes les plus fortunés de la terre. Ou dix milliards, comme l’avancent les médias nigérians ?
Sans aucun doute plus que le montant avancé par le magazine Forbes, qui s’en tient aux éléments avérés, incontestables, en l’occurrence la capitalisation boursière de deux de ses entreprises. Mais le fait est qu’Aliko Dangote en a treize. Lui-même, discret et modeste comme à son habitude, se contentait de répondre au quotidien nigérian Daily Sun alors que Forbes décernait encore le titre de « Noir le plus riche » à l’animatrice afro-américaine Oprah Winfrey, cotée à 1,5 milliard de dollars. « Je ne dirais pas moi-même que je suis l'homme le plus riche d'Afrique. Je laisserais Forbes le dire. Je pense que l'image sera plus claire à la fin de cette année. Mais concernant Oprah Winfrey, je pense que, par la grâce de Dieu, je suis bien, bien plus riche qu'elle. »
Si le magnat nigérian a tardé à entrer dans le book de Forbes, c’est la faute de son pays, réputé nébuleux en affaires. Mais le Nigeria Stock Exchange (NSE), en revanche, offre toutes les garanties de transparence. Fondée dès 1960 à l’indépendance du pays, cette bourse est l’une des plus réputées d’Afrique. C’est en 2006 que Dangote avait introduit sa première société, Dangote Sugar Refinery, et l’année suivante Dangote Flour Mills. La première est devenue la plus grosse capitalisation boursière du NSE. Dès lors que deux de ses sociétés y sont cotées, une partie de son immense fortune s’établit plus clairement. Dangote Flour Mills présente un chiffre d’affaires de 48 milliards de nairas (420 millions de dollars) et Dangote Sugar Refinery, 57 milliards de nairas.

Famille commerçante
C’est l’agroalimentaire qui lui vaut les honneurs de Forbes, mais Dangote est dans tous les secteurs. Pétrole, ciment, farine, sucre, alimentation, riz, transports, assurances…
C’est par le ciment qu’il a du reste commencé. Il a vingt ans. Il est sans argent mais pas sans atout. Il est issu des Dangote et des Dantata, deux grandes familles commerçantes de Kano du Nord Nigeria, des Haoussas. Il n’a toutefois pas pu bénéficier de la science de son grand-père maternel Alhassan Dantata, dont on disait qu’il était l’homme le plus riche d’Afrique de l’Ouest, mort en 1955, deux ans avant sa naissance. En revanche la fortune qu’il laisse le sert puisqu’il commence en affaires avec son oncle maternel, Sanusi Dantata.
Son sens des affaires devait être très poussé puisque l’oncle lui confie rapidement le commerce le plus juteux, celui du ciment. Le Nigeria, sorti de la tragédie de la guerre civile du Biafra, se reconstruit grâce aux recettes pétrolières. Il n’y a jamais assez de ciment. Les clients sont obligés de régler leurs commandes des mois avant la livraison pour éviter toute mauvaise surprise. De l’or en barre que ce commerce… Dangote est chez lui, entouré des siens, considéré pour sa fortune naissante comme pour son ascendance. Un rêve qui satisferait tout autre que lui. Mais voilà, il veut plus. Il rêve déjà d’autres horizons. De Lagos, la ville de toutes les opportunités, mais aussi de tous les dangers. « J’ai découvert à Lagos où je pouvais rencontrer les personnes qui accordaient des licences d’import-export ».
Son oncle, pourtant, le comprend et le soutient. Il lui prête 500 000 naïras, le prix de dix Mercedes. Un prêt sans intérêt, parce que l’islam le proscrit, à rembourser en deux ans.
Alors qu’il démarre ses activités intervient un coup d’Etat militaire. Tous les hommes d’affaires sont arrêtés sous l’accusation de corruption. En réalité, une manière de couper les éventuels opposants de toute source de financement. L’arrestation des riches commerçants n’est pas sans conséquence. La pénurie s’installe. Plus de riz ni de sucre, en particulier. Dangote fait partie des nouveaux commerçants sans rapport avec le régime renversé qui sont sollicités et priés d’importer autant qu’ils peuvent. Toutes les facilités leur sont données, pourvu seulement que le marché soit approvisionné. Les gains sont énormes pour les nouveaux maîtres du commerce. En trois mois, Dangote rembourse le prêt contracté pour deux ans. Il a déjà une vraie fortune. Il ne s’arrête pas. Que faire maintenant de cette fortune encore naissante ?

Brésil
La réponse lui vient du Brésil. « Je pensais que le Brésil et le Nigeria se situaient à peu près au même niveau, parce qu’à cette époque on entendait dire que le Brésil était une nation très endettée. Mais quand j’y suis allé, j’ai découvert une industrialisation massive. Incroyable. J’ai commencé à réfléchir en me disant “ comment se fait-il qu’il y ait un tel développement de l’industrie au Brésil et pas au Nigeria ? ” A mon retour, j’ai décidé de me lancer dans l’industrie. »
Finies, dès lors, les importations de sucre, de farine, de pâtes alimentaires. Il construit ainsi une raffinerie de sucre, importe du blé pour le moudre et fabrique les emballages pour les pâtes alimentaires. Ce sont ses propres camions qui transportent et son propre réseau qui commercialise. Aujourd’hui, le toujours célibataire et sans enfant est dans la fabrication de sel et de pâtes alimentaires, le ciment, le sucre, les farines, les emballages alimentaires, les opérations portuaires et les transports avec une compagnie aérienne.

Al Capone
En revanche, pas d’unanimité en ce qui concerne ses qualités. Le quotidien nigérian The Guardian ne s’embarrasse pas de diplomatie pour le traiter d’Al Capone de l'industrie nigeriane. D’autres dénoncent ses collusions avec le pouvoir. Avec les militaires du temps de la dictature et avec Olusegun Obasanjo, au retour à la démocratie. Lui se défend de toute accointance politique pour se définir comme « un homme d’affaires, ni plus, ni moins »

Le quotidien nigérian The Guardian ne s’embarrasse pas de diplomatie pour le traiter d’Al Capone de l'industrie nigériane.
Cela ne l’empêche pas d’afficher ses relations avec Obasanjo. De notoriété publique, il est établi qu’il a financé le parti d’Obasanjo en 2003 pour 1,16 million d'euros, ainsi que la bibliothèque présidentielle. Peut-être est-ce la raison pour laquelle, magnanime, le président lui a bradé, selon les syndicats, au dernier jour de son mandat, le 28 mai, trois des quatre principales raffineries du pays, à lui et à son ami Femi Odotela, pour 721 millions de dollars. En guise de contestation, les deux principales centrales syndicales du pétrole se mettent en grève. Dangote accepte de renoncer à son achat mais non sans conditions. Il ne renoncera définitivement à son achat, en bonne et due forme, que si l’Etat s’engage à réaliser les investissements qu’il avait prévu et qui devaient permettre au premier producteur africain de pétrole de cesser d’importer de l’essence. L’échéance arrive à terme en juillet prochain.
Plus prosaïquement, Dangote s’est-il retiré pour avoir senti le vent du changement souffler avec le nouveau pouvoir. Le président Umaru Yar'adua avait
finalement demandé au Bureau de Privatisation des entreprises d’examiner les conditions de la vente.
Mais avec sa fortune en milliards de dollars, Dangote n’a plus de souci à se faire. Du reste, il vient d’annoncer dix milliards de dollars d’investissement pour des mégaprojets. Une raffinerie de pétrole d’une capacité de 300 000 barils par jour et une centrale électrique d’une capacité de 5000 mégawatts.

Confiant aussi en son pays. « Le pays va dans la bonne direction. Des choses se passent. Je suis très confiant dans le fait que, dans les années à venir, le Nigeria à lui seul comptera environ une centaine de milliardaires qui seront des entrepreneurs. L’année prochaine, je m’attends à ce qu’au moins cinq Nigérians fassent partie de la liste des milliardaires de Forbes ».


Par Chérif Elvalide Sèye, Dakar

 

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Galerie

  • Toyota Rav-4
  • Petite voiture
  • Poids Lourds
  • Toyota Land Cruiser Prado
  • Transport et livraison

Créer un Blog

Contactes

TEL: 00447529709644
         00447536545602
EMAILinfo@madou2enterprise.com

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés